Les pâtes

Nos pâtes artisanales sont élaborées avec des ingrédients bio et majoritairement locaux. Préparées à la main et simplement moulées en machine, nous les laissons sécher naturellement pour une meilleure conservation une fois chez vous : nos pâtes séchées sont donc fabriquées seulement quelques heures avant votre achat ! Découvrez notre gamme de pâtes et nos meilleurs secrets italiens pour les cuire juste ce qu’il faut…

_

TAGLIATELLES AUX ŒUFS

Un grand classique de la cuisine italienne : les tagliatelles aux œufs. Et quand on dit pâtes aux œufs, ça veut dire que des œufs… on en met plein : de 40 à 45% du poids en farine pour arriver au plus proche de la recette traditionnelle de tagliatelles faites à la main. Elles sont fabriquées à partir de farine de blé tendre semi-complète (La Cardichais, Bain-de-Bretagne) et des œufs de la Ferme de l’Aulne (Langouët). Délicieuses avec une bonne sauce tomate, un filet d’huile d’olive et de zestes de citron ou encore au beurre avec du persil haché.

5′ pour une cuisson bien al dente 

_

TAGLIATELLES VERTES

Nos tagliatelles vertes sont confectionnées avec la farine de blé tendre semi-complète (La Cardichais, Bain-de-Bretagne), les œufs de la Ferme de l’Aulne (Langouët) et des plantes aromatiques fraîchement cueillies à la main le jour même de la fabrication à moins de 100m de nos cuisines, à la ferme Biotaupes (Vignoc). Ces plantes variant au gré des saisons, nous sélectionnons des épinards d’octobre à avril et des orties pour l’autre moitié de l’année. Très légères, elles apportent une touche de fraîcheur à votre assiette, et cela, même malgré un accompagnement conséquent, comme une sauce à la viande.

5′ pour une cuisson bien al dente 

_

FUSILLI AU CURCUMA

Semoule de blé dur biologique d’Italie, curcuma du Madagascar : les fusilli au curcuma sont nos pâtes « exotiques »! Très colorées et légèrement épicées, elles sont parfaites avec une poêlée de légumes en accompagnement.

4‘ pour une cuisson bien al dente

_

CONCHIGLIE AU GRAND ÉPEAUTRE

100% farine de grand épeautre et eau : la recette pour pouvoir bien savourer cette céréale douce et digeste, ancêtre du blé. Plus épaisses que les tagliatelles, les conchiglie sont un format idéal pour vos gratins et salades. La farine de grand épeautre provient de La Cardichais (Bain-de-Bretagne).

8′ pour une cuisson bien al dente 

_

CASARECCE SARRASIN & SEIGLE

Moitié sarrasin, moitié seigle, quelques œufs, eau, sel. Les casarecce sont nos pâtes les plus rustiques mais aussi les plus difficiles à faire sortir de la machine à pâtes du fait qu’elles contiennent peu de gluten. Le sarrasin et le seigle sont les céréales principalement cultivées dans les montagnes de la Valteline, d’où Giacomo vient. Comme Giacomo, elles ont un penchant pour le beurre et le fromage mais se marient très bien aussi avec tous les légumes verts (chou vert, fondue de poireaux, épinards, …).

6′ pour une cuisson bien al dente

_

_

Le règles d’or pour une cuisson parfaite

  • Pour 100g de pâtes (100 g = 1 personne), prévoyez 1 L d’eau bien bouillante* dans laquelle vous ajouterez 5 à 10 g de gros sel (5 grammes c’est mieux pour vos artères !) Plongez vos pâtes dans l’eau bouillante salée et faites-les cuire le temps indiqué pour qu’elles soient bien al dente !
  • Pas la peine de les préparer à l’avance, le mieux avec les pâtes c’est de les cuisiner et les manger dans la foulée !
  • Si vous avez prévu d’accompagner vos pâtes avec une sauce préparée par vos soins, voici notre astuce pour bien lier les pâtes à votre sauce : arrêtez la cuisson des pâtes une minute avant le temps indiqué, transférez-les dans la poêle avec votre sauce et faites-les mijoter quelques minutes ensemble en rajoutant un tout petit peu d’eau de cuisson (il faut donc en garder de côté avant d’égoutter vos pâtes !).
  • Si vous voulez manger vos pâtes avec un pesto tout frais, diluez le pesto dans un saladier avec un tout petit peu d’eau de cuisson avant d’y mettre les pâtes cuites bien al dente.
  • Pour vos salades, une fois vos pâtes cuites bien al dente, plongez-les pâtes dans de l’eau gelée pour arrêter leur cuisson avant d’assaisonner à votre convenance.

* Dario Bressanini nous dirait plutôt de les plonger dans l’eau quand elle arrive à 100°C sachant que la température d’ébullition de l’eau dépend de la pression atmosphérique… dans tous les cas, faites attention si vous cuisinez nos tagliatelles en haut de l’Himalaya !